“Critères de l’écriterre” – Thomas Dutoit

Dans son intervention intitulée « Critères de l’écriterre, » Thomas Dutoit s’appuie principalement sur Derrida pour éclairer les notions de trace et d’écriture, en lien avec la terre. La notion de « gravité » est centrale à son propos. La gravité implique le poids ; la tombe (« grave » en anglais) est creusée dans la terre et laisse ainsi une trace de la mort. L’écriture serait ainsi liée à la gravité, au fait de laisser une trace. La terre écrit, c’est-à-dire laisse des traces. Il s’agit de les lire. Or la façon dont les humains hiérarchisent l’écriture, par exemple en subordonnant le paratexte au texte, ne vaut plus : la note de bas de page ou le post-scriptum sont aussi importants que le texte principal puisqu’ils l’éclairent et par-là, le créent. Une route est ainsi une trace qui, traversant une forêt, crée une réversibilité dans l’espace et dans le temps. La note de bas de page et le post-sriptum fonctionnent de façon similaire, en permettant de revenir au texte principal pour le lire différemment.

Le temps est donc une question centrale puisqu’il s’agit de lire à rebours. Le changement climatique est une forme de post-scriptum qui force l’humanité à relire son Histoire différemment. En tant que forme d’écriture de la terre, il crée l’Histoire en lui donnant un point de départ depuis lequel lire à rebours, et en même temps efface cette Histoire en annulant la séparation entre passé et présent, puisque tout est lié. Dans un essai sur le temps, Derrida fait parler de grands philosophes, mais derrière eux, c’est Ama, terme grec signifiant « en même temps », « à la fois », qui s’exprime. Il s’agit, grâce à cette voix féminine, de penser différemment nos visions du temps, et notamment de penser la simultanéité. Un évènement passé est malgré tout lié au futur, appartient déjà au futur dans le sens où il aura des répercussions sur ce futur. Il en est ainsi du changement climatique. Il s’agit donc aujourd’hui pour l’humanité de relire les traces laissées par la terre afin de comprendre le changement climatique, et par là, son Histoire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.